Actualités

Radio Cité

1 août 2019

Quand l’épilation des parties intimes devient un débat dans la communauté LGBTQ+

La question peut très facilement être répondue pour une personne hétérosexuelle, femme ou homme, qui désire enlever les poils de son corps ou encore être parfaite pour enfiler ce bikini autant envié de tous pour l’été.

Toutefois, qu’arrive-t-il quand c’est une femme transgenre non opérée qui veut se faire faire son bikini et être ravissante pour sa prochaine promenade dans la plage ou la piscine? Là, la question n’est pas si évidente à répondre!

Se faire refuser d’épiler ses parties intimes pour ne pas « vouloir » toucher le membre de cette personne, pourrait être même discriminatoire quand il s’agit d’un trans! Sur ce sujet, délicat mais surtout réel, notre chroniqueuse et militante transgenre de la communauté LGBTQ+, Sophia D’Aoust, nous partage son opinion.